Le titre d’une sourate (XXXIX, al-Zumar, Les Groupes) et le nombre de ses versets, qui n’appartiennent pas au texte coranique, en sont distingués par leurs caractères dorés. Le motif à décor de rinceau, qui le prolonge dans la marge, évoque les céramiques mésopotamiennes du IXe s. Il est peut-être chargé des valeurs symboliques de l’arbre cosmique. Les rosettes dorées rehaussées de points verts et rouges séparent les versets. Coran, XXXVIII, 87-88. Maghreb ? IXe-Xe siècles
[Arabe 378 / f. 77v]