Dans les corans, le décor s'organise en relation avec le texte : les pages enluminées dépourvues d'écriture, ou en leur absence les frontispices et les colophons ornés précèdent et suivent le texte sacré. Tout ce qui n'en fait pas partie donne lieu à ornementation : titres des sourates, séparations des versets, des groupes de cinq, de dix, juz' (trentièmes du Coran), hizb (soixantièmes), indications liées à la lecture.
Des bibles ont été réalisées selon le même modèle, et l'on pourra voir également ici divers feuillets d'un exemplaire des écrits sacrés de druzes, pourvu lui aussi de pages tapis, de têtes et de fin de chapitres ornés.
Les recueils de prières sont eux aussi très souvent enluminés et la vénération pour la personne du Prophète s'y exprime de manière particulière. Son nom, ainsi que les lieux et objets qui s'y rapportent, sont particulièrement mis en valeur.