Coran, CXIII- CXIV. Espagne, 1304.
[Arabe 385 / f. 129]

Comme la première page du texte coranique, la dernière a donné lieu à une enluminure particulièrement travaillée. Les deux dernières sourates, les plus courtes, y figurent avec leur titre en caractères dorés cernés de noir et leurs motifs marginaux. La page est encadrée dun motif de tresse caractéristique des manuscrits maghrébins.