Al-Juzûlî, Dalâ’il al-khayrât. Maghreb, 1698.
[Arabe 6983 / f. 38]

La mosquée de Médine. La représentation est codifiée : l’architecture et la lampe évoquent la mosquée, ainsi que le mirhâb, forme contenant ici le mot mirhâb calligraphié sur une arabesque avec motif de feuilles, et un minbar, évoqué par ses degrés.