Deux grands classiques de la littérature arabe ont été abondamment illustrés : Kalîla wa Dimna, recueil de fables indiennes adaptées en 750 par Ibn al-Muqaffâ et les Maqâmât, récit picaresque du XIe siècle d'al-Harîrî. En feuilletant et comparant plusieurs versions illustrées de ces textes, on peut apprécier les principes de composition, les systèmes de représentation et les différences de styles de la peinture arabe.