Découverte de la ruse d’Abû Zayd
[arabe 5847 / f.11v]

Dans cette troisième image, on découvre, grâce à l’expressivité des visages et des gestes, qu’Abû Zayd a laissé dans la selle du chameau une note dévoilant sa ruse. Deux arbustes encadrent la composition, comme à l’ordinaire dans les manuscrits, mais le peintre a su à merveille varier les feuillages dont la forme souligne les mouvements des personnages.