Vieilles chansons et rondes pour les petits enfants, notées avec des accompagnements faciles
Charles-Marie Widor, illustré par Louis-Maurice Boutet de Monvel
Paris, Librairie Plon-Nourrit, [1883]
BnF, Estampes et Photographie, KA-378-4
"Après le déjeuner, surtout lorsque le temps est mauvais, les mamans aiment à faire chanter et danser les petits enfants. Désireux de leur complaire, deux artistes de talent se sont réunis pour créer, dans cet ordre d'idées, une œuvre tout à fait heureuse. M. Widor, le compositeur bien connu, a écrit la musique pour piano des vieilles chansons et rondes les plus chères aux enfants. M. Maurice de Monvel, le peintre et dessinateur si aimé de la jeunesse, dont il saisit les types avec la plus heureuse fidélité, a orné les pages de l'album de délicieux chromos, véritables tableaux d'une facture aussi originale que française. La maison Plon-Nourrit, dont on connaît les beaux travaux, en a fait le plus charmant cadeau d'étrennes que l'on puisse offrir à la jeunesse", annonce le prospectus de l'éditeur. Ce recueil de chansons illustré rassemble "La Polichinelle", "La Mist'en l'air", "Ragotin", "La boulangère", "Le pont d'Avignon", "La queue leu leu", "Ramène tes moutons", "Nous n'irons plus au bois", "Ah ! Mon beau château !", etc. Par la légèreté de son trait, la subtile composition de sa double page et le choix d'un format à l'italienne, Boutet de Monvel (1851-1913) fait dialoguer texte, partition et image. Les enfants, vus de dos et seulement jusqu'aux épaules, constituent le premier plan de l'image, à la fois spectateurs et acteurs prêts à entrer en scène, à l'invitation de Polichinelle, lointain cousin de Guignol. (C. G.-B.)