Couleur, couleurs : le livre-jeu des couleurs
Kveta Pacovská
Paris, Seuil jeunesse, "Un livre animé", 1993
BnF, Littérature et Art, EL FOL-Z-562
© Éditions du Seuil, 1993 pour la version française
Artiste de renommée internationale (grand prix de l'Illustration à Bratislava 1965, Pomme d'or 1983, Premi Catalonia 1988), Kveta Pacovská (née à Prague en 1928) reste à peu près inconnue en France jusqu'à ce qu'elle reçoive le prix Andersen en 1992. Le volume ici reproduit n'est donc que le second publié en France. Depuis, ses albums aux couleurs franches et même violentes, aux personnages poétiques, souvent animés, sont devenus très populaires et l'essentiel de son œuvre a été traduite. Formée aux Arts appliqués de Prague auprès du cubiste Emil Filla, Pacovská est aussi peintre, cinéaste, plasticienne, mais le livre est son domaine privilégié. Elle affirme ne pas dessiner spécialement pour les enfants, mais "cherche à retrouver la vision de l'enfant, qui lorsqu'il trace une ligne dit : c'est le père, lorsqu'il trace un rond dit : c'est la mère". Pour elle, "la vision du monde de l'enfant. n'est pas encore déformée". Et les structures d'expression graphiques enfantines lui semblent proches des recherches de l'art moderne. Elle utilise donc de manière intellectuelle le vocabulaire plastique des enfants, qui chez eux est spontané. Chez elle la forme dit la lettre, le mot, tout autant que l'objet ou l'être, ses dessins mêlant le tout pour un voyage plein d'humour et de poésie en compagnie de personnages souvent inspirés du cirque. Ses livres animés jouent avec brio de ses oppositions de couleurs, de ses collages de formes. Son succès au Japon a poussé la NHK (radio-télévision nippone) à faire réaliser par le studio français Dada Media deux adaptations multimédias des albums Alphabet et Le Théâtre de minuit, saluées par la critique. (O. P.)