Les Larmes de crocodile
André François
Paris, Robert Delpire, "Dix sur dix", 1955
BnF, Estampes et Photographie, TF-648-4
© ADAGP
© Delpire Éditeur
L'enfant demande : "Qu'est-ce que c'est DES LARMES DE CROCODILE ?". À partir de cette question, André François (pseudonyme d'André Farkas, 1915-2005) a inventé et illustré l'histoire d'un homme qui part pour l'Égypte avec une longue caisse en bois dans laquelle un crocodile va voyager par la poste. arriver dans la maison du petit garçon et participer à sa vie quotidienne. Le crocodile est un animal fort sociable, "mais si vous marchez sur la queue d'un crocodile, il se met terriblement en colère et vous mord, et fait semblant de beaucoup le regretter, c'est cela des LARMES DE CROCODILE". Cet album est atypique pour plusieurs raisons : bien qu'il fasse partie d'une collection, son support matériel - album et emboîtage coulissant, format in-4° oblong très étroit - ne le rattache à aucune autre production éditoriale contemporaine. Sa mise en page originale, avec le texte sur la page de gauche et, sur la page de droite, des illustrations à l'encre et aux pastels (noirs, rouges, verts), aux formes cernées d'un trait noir, fait entrer progressivement le lecteur, grand ou petit, dans un univers à la fois absurde et poétique qui n'est pas sans rappeler le nonsense anglais. Après une première publication dans la revue Neuf (vol. IX) et une prépublication dans la page publicitaire d'un numéro précédent, ce livre-objet ou objet-livre fut édité à 3 000 exemplaires et est aujourd'hui encore considéré comme unique en son genre. Une édition dans un format grand in-folio fut proposée aux enfants en 1967 dans la collection "ActiBom", avec des images à colorier, découper, détacher et accrocher sur les murs de leur chambre. (C. G.-B.)