Les Trois Brigands
Tomi Ungerer
Paris, L'école des loisirs, 1968
BnF, La Joie par les livres,T-4911
L'ecole des loisirs
Il faut attendre 1968 pour que le public français découvre cet album, publié à Munich chez Georg Lentz en 1961 sous le titre Die drei Raüber, écrit et illustré par Jean Thomas, dit Tomi Ungerer (né en 1931), que récompensera en 1998 le prix Andersen pour l'ensemble de son œuvre. L'album surprend à la fois par son style graphique (aplats de couleur où dominent le bleu et le noir ; trait noir ou bleuté qui épaissit les contours) et par son humour caustique. Trois redoutables brigands, "avec de grands manteaux noirs et de hauts chapeaux noirs" terrorisent et dévalisent les voyageurs qui ont la malchance de croiser leur chemin. Ils amassent leur butin dans une caverne en haut de la montagne, jusqu'au jour où, en attaquant une voiture, ils découvrent Tiffany, une petite orpheline qui "se rendait auprès d'une vieille tante grognon". La fillette va devenir leur plus précieux trésor et bouleverser leur existence, conduisant les trois brigands sur le chemin de la rédemption : leur méchanceté se transforme en bonté, ce dont vont bénéficier Tiffany et les orphelins peuplant le pays imaginaire dans lequel se déroule ce conte des temps modernes. Toute la pudeur, la tendresse devant l'enfance de la part de celui qui est considéré comme un des grands novateurs de l'album pour enfants, s'expriment dans ce brigand qui porte l'enfant dans ses bras avec beaucoup de délicatesse. (C. G.-B.)