L'Album d'Adèle
Claude Ponti
Paris, Gallimard, 1986
BnF, Estampes et Photographie, KA-2363-4
© Éditions Gallimard "Tous les droits d'auteur de ces documents sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de ceux-ci autre que la consultation individuelle et privée est interdite."
Éditions Gallimard
Sur un fond vert clair, une petite fille en robe rouge, assise de dos, essaie de saisir à pleine main un album grand ouvert, d'où jaillissent une ribambelle de personnages et d'objets. Destiné à être l'un des cadeaux de naissance de sa fille Adèle, cet album de Claude Ponti (né en 1948) est son premier livre pour enfants. D'emblée, l'ouvrage s'impose tout d'abord par son format à l'italienne, aux dimensions inhabituelles dans l'édition jeunesse de l'époque (26,5 x 42,5 cm). L'album étant destiné aux tout-petits qui ne savent pas lire, ce sont les images qui racontent non pas une mais plusieurs histoires, au gré de l'imagination du jeune lecteur. La page est envisagée comme une scène, s'offrant ainsi au regard et à la curiosité de l'enfant. Que peut découvrir le tout-petit ? des éléments qui appartiennent à son univers familier comme la pomme, l'ours en peluche, les poussins, ou à son univers imaginaire comme l'homme à la tête de bougie, les champignons en forme de lampe, etc. Quelques éléments viennent perturber joyeusement la composition : ici, c'est un petit garçon qui sort de la page du livre, là un poussin funambule sur la tranche supérieure de l'album. Le mouvement est introduit par les poussins qui glissent, sautent, ainsi que par la poupée qui danse avec l'ourson et qui semble vouloir sortir du livre. Vrai/ faux imagier, album sans texte, livre-jeu, L'Album d'Adèle est tout cela à la fois. Devant son succès, il sera suivi en 1987 d'Adèle s'en mêle et en 1988, d'Adèle et la pelle. (C. G.-B.)