Voyages de Gulliver
Jonathan Swift
Nouvelle édition spécialement destinée à la jeunesse et ornée de nombreuses figures découpées
Paris, Ch. Letaille, 1839
BnF, Réserve des livres rares, Résac. R. 28979
Graveur, lithographe et éditeur d'images religieuses, Charles Letaille se fait également à la fin des années 1830 éditeur de livres, proposant pour étrennes, prix et cadeaux, des publications spécialement destinées à la jeunesse. Parmi celles-ci, une "Bibliothèque du jeune âge ou lectures amusantes", série de neuf titres en douze volumes in-18 présentant la particularité d'être ornés de huit ou neuf vignettes découpées, imprimées en sépia, qui se détachent du volume et peuvent être posées debout maintenues par un pied ; leur réunion offre "une peinture animée de l'ensemble de l'ouvrage et de ses charmants détails". Après l'Histoire d'Aladin, l'Histoire d'Ali-Baba, Paul et Virginie, Les Aventures de Robinson Crusoé, l'éditeur publie les Voyages de Gulliver. Mais, constatant que l'ouvrage de Swift ne peut être mis entre les mains de la jeunesse dans sa version originale en raison de "l'inconvenance de plusieurs passages qui choquent à la fois et notre délicatesse française et les règles de la morale" mais aussi en raison de sa portée philosophique inappropriée à l'enfance, il ne retient que la partie merveilleuse, à savoir les voyages à Lilliput et à Brobdingnac, venant ainsi enrichir la liste des versions abrégées qui fleurissent depuis le début des années 1820. (C. P.)