Bébé saura bientôt lire
Mme Doudet [Théodore Lefèvre]
Paris, Théodore Lefèvre, (1876)
BnF, Littérature et Art, 4-Y-85
Réhabilitée par les romantiques, portée par le modèle bourgeois familial, la petite enfance polarise dès les années 1860 l'attention sociale. Le mot "bébé" se répand d'abord dans les milieux cultivés, sous l'influence probable de la nurse anglaise chargée d'un "baby". Il désigne à cette époque un enfant d'âge préscolaire (de 0 à 6 ans). La "Bibliothèque de Bébé", que Théodore Lefèvre lance au début des années 1870, exprime particulièrement cette tendance. Destinée à une clientèle aisée, cette bibliothèque affirme son désir d'offrir aux enfants une éducation familiale à la fois substantielle et récréative. Les différents titres de la collection : Bébé saura bientôt lire (1874), Bébé sait lire (1876) et Bébé devient savant (1878) articulent acquisition de la lecture et premiers savoirs préscolaires.
Le recours à la gravure sur bois de bout autorise l'imbrication étroite du texte et des illustrations qu'elles soient récréatives ou investies d'un rôle didactique.