Johann Wolfgang Goethe (1749-1832)

 
"La nature semble agir pour elle-même, l'artiste agit en tant qu'homme, pour le bien des hommes."
Écrivain allemand, Goethe commence son activité au siècle des Lumières. Auteur de poèmes, romans (Werther), drames et souvenirs, il fonde la littérature allemande moderne et promeut en même temps l'ouverture à l'universel.
Portrait de Goethe

Du génie gothique

Quand Goethe séjourne en Alsace en 1770-1771 pour finir ses études de droit, il a vingt et un ans. Le 2 avril 1770, il arrive à Strasbourg, découvre la cathédrale gothique et reste subjugué. Il la visite inlassablement. Elle est pour lui l'incarnation du génie germanique et devient sa muse pour le traité De l'architecture allemande (1773), hymne à la gloire d'un des artisans de sa construction, Erwin von Steinbach, et sorte de manifeste du mouvement littéraire préromantique allemand Sturm und Drang. Dans son texte, Goethe exalte l'art gothique, dont les Allemands doivent être fiers : cette architecture, un art véritable, leur est propre et ils n'ont pas à se soumettre à des idéaux imposés de l'extérieur. Au beau objectif, éternel et intemporel, il oppose la subjectivité ; avant d'être beau, l'art est déjà créateur :
"L'art caractéristique est le seul art véritable […]. Peu importe qu'il soit né d'une âpre sauvagerie ou d'une sensibilité cultivée."