Wolfgang Amadeus Mozart
Don Giovanni K 527
Opéra bouffe en 2 actes, livret de Lorenzo Da Ponte
Manuscrit autographe, 1787-1788 (25 x 50 cm)
BNF, Musique, Ms. 1548, p. 145
Ce manuscrit en huit cahiers de format oblong représente la source la plus importante de Don Giovanni. Son agencement correspond aux strates d’élaboration de l’opéra. Commandé à Mozart et à Da Ponte après le succès incroyable des Noces de Figaro, il est écrit en hâte à Vienne entre février et les mois d’été puis terminé à Prague pour la création, le 29 octobre 1787. Pour les représentations à Vienne, en mai-août 1788, Mozart fait de nombreuses coupures mais aussi des ajouts. Tout en reprenant les caractères essentiels du mythe – non pas l’histoire d’un séducteur et de ses victimes mais plutôt celle de sa confrontation avec la mort –, Mozart et Da Ponte insufflent une insolence souvent incarnée par Don Juan mais aussi par Leporello, le valet complice. Avec une grande habileté, la scène du balcon (acte II) joue sur l’ambiguïté des sentiments et la dualité du statut des personnages : comment Elvire abusée peut-elle croire s’adresser à son mari-amant alors que Leporello tente d’échapper à l’identité que Don Juan lui a imposée ?
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu