J. F. Cazenave (graveur)
d’après une peinture de Louis-Léopold Boilly
L’Optique
Gravure au pointillé, 1793 (65 x 49,5 cm)
BNF, Estampes, AA-5 CAZENAVE (J.F.)
© Blbliothèque nationale de France
Boilly (1761-1845) peint des tableaux d’histoire, des scènes familières ou d’actualité. L’Optique est à la fois une scène de genre intimiste et un portrait, deux thèmes prisés par Boilly. La jeune femme est Louise-Sébastienne Gély, que Danton épousa en secondes noces en 1793, et le garçonnet est Antoine, fils du premier mariage du tribun : il regarde des estampes à travers un instrument d’optique. Cet appareil révèle l’engouement pour la science et la diffusion des avancées techniques. L’optique avait progressé en France grâce en partie aux travaux de Pierre Bouguer (1698-1758), qui jetèrent les bases de la photométrie.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander : page1, page2