Uomo del Malabar. Homme du Malabar
Dessin aquarellé, XVIII e siècle (28 x 20 cm)
BNF, Estampes, Od-32 (2)-Fol.
© Blbliothèque nationale de France
Au XVIIIe siècle, l’empire moghol s’est en partie effondré et disloqué aux Indes. La diversité des régions naturelles, de l’histoire, des religions, des mœurs, en ont fait un continent morcelé en une multitude de tribus hindoues rivales. La côte ouest, de Bombay jusqu’à la pointe sud, dite "côte du Malabar", est pour les Arabes le "pays du poivre" et, localement, la "terre de montagnes". Si l’on y trouve des comptoirs commerciaux du nord au sud (Bombay pour l’Angleterre, Goa pour le Portugal, Mahé pour la France, Cochin pour la Hollande), il n’y a pas d’implantation européenne réelle. Les Malabars sont à la fois des navigateurs, des cultivateurs, des pirates, et de valeureux guerriers.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander