Philibert-Louis Debucourt
La Croisée
Gravure au pointillé, 1791 (42,3 x 33,2 cm)
BNF, Estampes, Rés. AA-4 DEBUCOURT (Philibert-Louis)
© Blbliothèque nationale de France
Debucourt (1755-1822) fut célèbre par sa grande virtuosité. D’abord peintre, ce Parisien est reçu à l’Académie en 1781, débute cette même année dans la gravure et se lance dans la couleur en 1785. Il gravera près de cinq cent soixante planches. La Croisée est le pendant de La Rose mal défendue. Sous le couvert d’une aimable scène de genre se profilent les thèmes de la recherche du bonheur, de l’égalité des conditions (les deux jeunes amants), de l’éducation des femmes (la lecture), de la sensualité latente… La jeune femme se partage entre son vieux et riche mari trop confiant, qui lui fait lire L’Art de rendre les femmes fidèles, et son jeune amant, à qui elle glisse un billet doux et qui lui dérobe un baiser au passage.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu