Richard Earlom (graveur)
d’après un dessin de Charles Brandoin
The Exhibition at the Royal Academy of Painting in the year 1771
Gravure en manière noire, 1772 (47 x 56 cm)
BNF, Estampes, Rés. Aa-139e-Ft 4
Depuis 1725, l’exposition officielle de l’Académie royale de peinture et de sculpture se tient, pour un mois à partir du 25 août, dans le salon carré du Louvre, qui donne son nom à la manifestation. Après quelques années d’interruption, le Salon devient annuel en 1737, avant de redevenir biennal à partir de 1751, et s’ouvre au public. Il est très fréquenté : plus de vingt mille personnes pour celui de 1765 d’après Diderot. Pendant plus de vingt ans, de 1759 à 1781, ce dernier a abondamment commenté ces expositions, inaugurant le développement de la critique d’art. Au Salon de 1771, plus de soixante-dix artistes sont représentés, trois cent vingt œuvres exposées. Chardin, qui, depuis 1761, est chargé de leur accrochage, est le premier à les placer les unes à côté des autres pour créer contrastes et rapprochements. Les portraitistes dominent ce Salon. Maurice Quentin de La Tour, dont les œuvres sont arrivées trop tard, n’expose pas, au grand regret des visiteurs. Les chroniqueurs rapportent que, cette année-là, le public a été très choqué par les nudités représentées.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu