Dominique-Vivant Denon (graveur)
d’après une peinture d’Élisabeth Vigée-Lebrun
Autoportrait
Eau-forte, vers 1791 (19 x 13,5 cm)
BNF, Estampes, Dc-28b-Fol.
© Blbliothèque nationale de France
Fille d’un pastelliste, Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842) est née avec la passion de peindre. Elle suit à treize ans des cours de peinture et s’établit à quinze, en 1770, comme peintre professionnel. Très vite, les commandes affluent. Ce succès immédiat ne se démentira jamais puisqu’elle réalisera quelque sept cents portraits. Peintre favori de Marie-Antoinette, elle doit émigrer lors de la Révolution : à Rome, en novembre 1789, elle continue de peindre des portraits. La Galerie des Offices, à Florence, lui commande alors un autoportrait. Ce tableau, exposé à Rome, obtient un vif succès. Il est gravé l’année suivante par Vivant Denon et publié dans un livre en 1792.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander