Allégorie avec Pierre le Grand et Catherine II
Gravure au frontispice de : Académie impériale des sciences de Saint-Pétersbourg, Novi commentarii Academiae scientiarum imperialis petropolitanae, 1750.
BNF, Histoire, philosophie, sciences de l'homme, R-5047
© Blbliothèque nationale de France
Pierre Ie dit le Grand (1672-1725), tsar de toutes les Russies, fait de l'ouverture à l'Occident, donc à l'Europe, l'un des grands projets de son règne : il brise l'isolement de son Empire en le "désorientalisant" à tout point de vue : idées, techniques, sciences, arts. Lui-même fait le "grand tour" à la fin du XVIIe siècle, visitant l'Angleterre, la Hollande et les États germaniques. C'est en 1703 qu'il fonde sa capitale idéale, Pétersbourg, sur le modèle européen. Sous le règne de sa fille Élisabeth, devenue tsarine en 1741, son historiographie est commandée à Voltaire qui dépeint en Pierre le Grand un véritable héros, souverain éclairé et civilisateur. Dans sa volonté d'apparaître elle aussi comme une souveraine éclairée, Catherine II, tsarine en 1762, poursuivra l'œuvre de son illustre prédécesseur.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander