Citations

 

Il n’y a plus aujourd’hui de français, d’allemands, d’espagnols, d’anglais même, quoi qu’on en dise ; il n’y a que des européens.

Jean-Jacques Rousseau, Considérations sur le gouvernement de Pologne, dans Œuvres complètes, Paris, Gallimard, coll. "Bibliothèque de la Pléiade", 1964, t.III, p. 960.

Agis de telle sorte que tu traites l’humanité toujours en même temps comme une fin, et jamais simplement comme un moyen.

Emmanuel Kant, Fondements de la métaphysique des mœurs, dans Œuvres philosophiques, Paris, Gallimard, coll. "Bibliothèque de la Pléiade", 1985, t. II, p. 295.

Je suis nécessairement homme et je ne suis français que par hasard.

Charles de Secondat, baron de Montesquieu, Pensées, 10, dans Œuvres complètes, Paris, Seuil, 1964, p. 855.

Il n’y a plus de liberté dès lors que les lois permettent qu’en certaines circonstances l’homme cesse d’être une personne pour devenir une chose.

Cesare Beccaria, Des délits et des peines, Genève, Droz, 1965, p. 38.

Ce n’est pas de la bienveillance du boucher, du brasseur ou du boulanger que nous attendons notre dîner, mais de Leur souci de Leur Intérêt propre.

Adam Smith, Recherches sur la richesse des nations, Paris, Garnier-Flammarion, 1991, I, 2.

Le culte le plus agréable à Dieu est de faire du bien aux hommes.

Benjamin Franklin, Mémoires, Paris, Hachette, 1866, p. 181.

haut de page