Guerres et paix
L'administration impériale fit ouvrir quelques nouvelles salles dans le musée de Versailles, pour les portraits des Bonaparte et les campagnes de Crimée et d'Italie. La salle consacrée à la Crimée était composée de portraits de maréchaux, de généraux et de ministres, de scènes de sièges et de batailles, d'après des études faites sur place.
Plusieurs artistes firent en 1854 le voyage en Crimée avec l'armée ; ils étaient agréés soit par l'empereur, comme Adolphe Yvon et Jean-Charles Langlois, soit par les états-majors, comme Isidore Pils ou Armand-Dumaresq. Ils faisaient des relevés topographiques, des croquis, des photographies, pour documenter leurs ouvres.