Léon Méhédin, Campagne d'Italie, 1859
Méhédin partit pour l'Italie le 1er juillet et rejoignit le quartier général de l'armée à Valeggio, où pour la première fois il fut reçu par l'empereur, après que fut signée la paix à Villafranca. Napoléon III le chargea de poursuivre en Italie ce qu'il avait commencé en Crimée et le nomma photographe attaché à l'état-major de l'empereur. Le colonel Reille l'instruisit des détails sur la campagne et on lui procura voitures, chevaux et hommes. Le but de la mission italienne était "la reproduction par la photographie des positions sur lesquelles se sont livrées les nouvelles batailles".
Le regard de Méhédin était peu militaire et bien sûr pittoresque. Ce regard poétique, encore accentué par le velouté des tirages, faisait de la guerre une partie de campagne.