Expositions virtuelles
Gustave Doré

Le programme éditorial de Gustave Doré

par lui-même

Dicté, en 1865 par Doré à sa mère, ce texte donne les clefs de l’élaboration de son œuvre d’illustrateur.

Tous les chefs-d'œuvre de la littérature...


voir l'album
« Je conçus, à cette époque (1855), le plan de ces grandes éditions in-folio dont le Dante a été le premier volume publié. Ma pensée était, et est toujours celle-ci : faire dans un format uniforme et devant faire collection, tous les chefs-d’œuvre de la littérature, soit épique, soit comique, soit tragique.
Les éditeurs auxquels je fis part de mes plans ne trouvant pas mon idée pratique, m’alléguaient que ce n’était pas dans un moment où les affaires de la librairie avaient pour base le bon marché excessif, qu’il fallait lancer des volumes à cent francs, et qu’il n’y avait aucune chance de réussite à créer ce contre-courant.
De mon côté, je raisonnai de manière opposée, et je basai mon espérance sur ce fait même : c’est que, dans tous les temps où un art ou industrie tombe, il reste toujours quelques centaines de personnes qui protestent contre ce déluge de choses communes, et prêtes à payer ce qu’elle vaut la première œuvre soignée qui se présente. Mais ces arguments ne parurent convaincre personne, et je dus faire à mes frais le premier de ces livres : l’Enfer du Dante. Le succès et la vente de ce volume viennent justifier ce que je disais ; et dès ce moment, mes éditeurs entrevirent la possibilité de faire de cette collection d’in-folio, dont sept volumes ont paru aujourd’hui et qui, suivant mes plans, en comprendront une trentaine, dont voici à peu près la liste. Je crois qu’il ne sera pas sans intérêt de connaître ainsi par anticipation ce que sera mon œuvre dans une dizaine d’années :
Dante : L’Enfer Fait
Dante : Le Purgatoire À faire
Dante : Le Paradis À faire
Les Contes de Perrault Fait
L’Imitation de Jésus-Christ À faire
La Vie des Saints À faire
Virgile À faire
Ovide : Métamorphoses À faire
Eschyle : Tragédies À faire
Horace À faire
Anacréon À faire
Lucain : Pharsale À faire
Arioste: Roland furieux  À faire
Tasse : Jérusalem délivrée À faire
Ossian À faire
Pages de l’Edda À faire
Les Niebelungen À faire
Le Romancero À faire
Les Mille et une Nuits À faire
Molière Fait
La Fontaine À faire
Racine À faire
Corneille À faire
Milton À faire
Byron Fait
Spencer À faire
Shakespeare À faire
Goldsmith : Vicaire de Wakefield À faire
Goethe: Faust À faire
Schiller : Théâtre À faire
Hoffmann : Contes À faire
Lamartine: Premières méditations À faire
Shakespeare À faire
Plutarque : Vie des Grands hommes À faire
Boccace À faire
Montaigne (J. J.) À faire

Je m’arrête donc là : car voilà que j’empiète sur l’avenir, et ce n’est plus de la biographie. Cependant, si un renseignement spécial était nécessaire, je m’empresserais de le donner par retour du courrier.

Gustave Doré
Par A. Doré

P. S. - Je ne suis ni mari, ni père, ni garde national, ni franc-maçon*.
G. D. »1

voir l'album

Note
1. Texte dicté, en 1865, par Doré à sa mère pour un projet de biographie et publié par Blanche Roosevelt (La Vie et les œuvres de Gustave Doré, Paris, 1887, p. 187-190).
sommaire
haut de page