Meurtre d'Abel
Dessin de Gustave Doré, gravure sur bois d'Héliodore Pisan.
Planche hors texte imprimée dans La Sainte Bible selon la Vulgate. Traduction nouvelle de l'abbé Jean-Jacques Bourassé avec les dessins de Gustave Doré.
A. Mame et fils (Tours), 1866, 2 vol. Tome I : Ancien testament, p. 20.
BnF, Réserve des livres rares, Smith Lesouëf R-6283
© Bibliothèque nationale de France
« Et Caïn dit à son frère Abel : Sortons. Et lorsqu'ils furent dans la campagne, Caïn se jeta sur son frère Abel et le tua.
Et le Seigneur dit à Caïn : Où est votre frère Abel ? Il répondit : Je ne sais pas. Suis-je le gardien de mon frère ?
Le Seigneur lui repartit : Qu'avez-vous fait ? La voix du sang de votre frère crie de la terre vers moi.
Vous serez donc maintenant maudit sur la terre qui a ouvert sa bouche et a reçu de votre main le sang de votre frère.
Quand vous l'aurez cultivée, elle ne vous donnera point ses fruits. Vous serez fugitif et vagabond la terre. »
Genèse (4, 8-12)
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu