Jehu fait précipiter Jézabel
Dessin de Gustave Doré, gravure sur bois de Charles Maurand.
Planche hors texte imprimée dans La Sainte Bible selon la Vulgate. Traduction nouvelle de l'abbé Jean-Jacques Bourassé avec les dessins de Gustave Doré.
A. Mame et fils (Tours), 1866, 2 vol. Tome I : Ancien testament, p. 756.
BnF, Réserve des livres rares, Smith Lesouëf R-6283
© Bibliothèque nationale de France
« Joram ayant vu Jéhu, lui dit : Apportez-vous la paix ? Jéhu lui répondit : Quelle paix ? les fornications de Jézabel votre mère et ses enchantements subsistent encore.
Joram aussitôt tourna bride et prit la fuite, en disant à Ochozias : Trahison, Ochozias !
En même temps Jéhu banda son arc, et frappa Joram d'une flèche entre les épaules : la flèche lui traversa le c&œlig;ur, et il tomba mort dans son char.
Jéhu dit aussitôt à Badacer, chef : Prenez-le, et jetez-le dans le champ de Naboth de Jezrahel ; car je me souviens que lorsque nous poursuivions Achab son père, vous et moi dans un même char, le Seigneur prononça contre lui cette prophétie, en disant :
Je le jure par moi-même, dit le Seigneur, je répandrai votre sang dans ce même champ pour le sang de Naboth, et pour le sang de ses enfants que je vous ai vus répandre hier. Prenez-le et jetez-le dans le champ, selon la parole du Seigneur.
A cette vue, Ochozias, roi de Juda, s'enfuit par le chemin de la Maison du Jardin ; Jéhu le poursuivit, et dit : Frappez aussi celui-ci dans son char. Ils le frappèrent à la montée de Gaver, qui est près de Jéblaam. Ochozias continua de fuir jusqu'à Mageddo, où il mourut.
Ses serviteurs le déposèrent sur son char, le portèrent à Jérusalem et l'ensevelirent avec ses pères dans la ville de David.
La onzième année de Joram, fils d'Achab, Ochozias régna sur Juda.
Jéhu vint ensuite à Jezrahel ; et Jézabel, ayant appris son arrivée, se peignit les paupières avec du fard, se para la tête, regarda par la fenêtre
Jéhu qui entrait dans le palais, et lui dit : La paix peut-elle être avec celui qui comme Zambri a tué son maître ?
Jéhu, levant la tête vers la fenêtre, dit : Quelle est cette femme ? Et deux ou trois eunuques s'inclinèrent devant lui.
Jéhu leur dit : Précipitez-la. Aussitôt ils la précipitèrent ; la muraille fut teinte de son sang et elle fut foulée aux pieds des chevaux.
Jéhu étant entré pour boire et pour manger, dit : Allez et voyez cette femme maudite, ensevelissez-là, parce qu'elle est fille de roi. »
Rois (9, 22-37)
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu