Dieu fait périr Léviathan
Vision d'Isaïe
Dessin de Gustave Doré, gravure sur bois d'Héliodore Pisan.
Planche hors texte imprimée dans La Sainte Bible selon la Vulgate. Traduction nouvelle de l'abbé Jean-Jacques Bourassé avec les dessins de Gustave Doré.
A. Mame et fils (Tours), 1866, 2 vol. Tome II : Ancien testament, p. 29.
BnF, Réserve des livres rares, Smith Lesouëf R-6283
© Bibliothèque nationale de France
« En ce temps-là, le Seigneur, armé d'un glaive pénétrant et invincible, frappera Léviathan, ce serpent immense, Léviathan aux replis tortueux, et il fera mourir la baleine qui est dans la mer.
En ce temps-là la vigne qui portera le vin pur chantera les louanges de Dieu.
Je suis le Seigneur qui la conserve ; je l'arroserai à tout moment, de peur qu'elle soit endommagée ; je la garderai nuit et jour.
Je n'ai point de colère en moi. Mais si quelqu'un me donne des ronces et des épines qui me piquent, ne les foulerai-je pas aux pieds, et n'y mettrai-je pas le feu pour les consumer ?
Est-ce qu'il prétendra lier ma puissance ? Qu'il me demande la paix ; qu'il fasse la paix avec moi.
Un jour les racines de Jacob pousseront avec vigueur ; Israël fleurira et germera, et le monde sera rempli de ses fruits.
Dieu a-t-il frappé son peuple comme il a frappé les tyrans ? Extermine-t-il les siens comme les persécuteurs de son peuple ?
Lors même qu'Israël sera rejeté, il le jugera avec modération et mesure ; il cherchera des moyens de tempérer sa rigueur, lors même qu'elle paraîtra plus sévère.
C'est pourquoi l'iniquité de la maison de Jacob lui sera remise ; et ce fruit sera l'expiation de son péché, lorsque Israël aura renversé toutes les pierres de ses idoles, comme des pierres fragiles, les bois et les temples.
Car cette ville si forte sera désolée ; cette ville si belle sera dépeuplée ; elle sera abandonnée comme un désert ; les jeunes b&œlig;ufs viendront y paître et s'y reposer, et ils y mangeront l'herbe.
Leurs blés desséchés seront foulés aux pieds. Des femmes viendront les instruire, car ce peuple n'a point d'intelligence ; c'est pourquoi Celui dont il est l'ouvrage n'en aura pas pitié, et Celui qui l'a formé ne lui pardonnera pas.
En ce temps-là le Seigneur fera sentir ses coups, depuis le lit du fleuve jusqu'au torrent d'Égypte ; et vous, enfant d'Israël, vous serez rassemblés un à un.
En ce temps-là la trompette retentira avec un grand bruit ; les fugitifs reviendront de la terre des Assyriens, et les bannis reviendront du pays d'Égypte pour adorer le Seigneur sur la montagne sainte, dans la ville de Jérusalem. »
Isaïe (27, 1-13)
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu