Baruch
Dessin de Gustave Doré, gravure sur bois de Charles Laplante.
Planche hors texte imprimée dans La Sainte Bible selon la Vulgate. Traduction nouvelle de l'abbé Jean-Jacques Bourassé avec les dessins de Gustave Doré.
A. Mame et fils (Tours), 1866, 2 vol. Tome II : Ancien testament, p. 60.
BnF, Réserve des livres rares, Smith Lesouëf R-6283
© Bibliothèque nationale de France
« Voici les paroles du livre écrit par Baruch, fils de Nérias, fils de Maasias, fils de Sédécias, fils de Sédéi, fils d’Helcias, lorsqu’il était à Babylone.
Le septième jour du mois de la cinquième année après que les Chaldéens eurent pris Jérusalem et l’eurent livrée aux flammes,
Baruch lut les paroles de ce livre devant Jéchonias, fils de Joakim, roi de Juda, et devant tout le peuple, qui venait entendre lire ce livre ;
Devant les grands, les enfants des rois, les anciens et le peuple, depuis le plus petit jusqu’au plus grand de ceux qui demeuraient à Babylone, près du fleuve de Sodi.
En écoutant cette lecture, ils pleuraient, jeûnaient, et priaient devant le Seigneur.
Ils recueillirent aussi de l’argent, selon que chacun d’eux put en donner,
Et ils l’envoyèrent à Jérusalem, à Joakim, fils d’Helcias, fils de Salom, prêtre, aux autres prêtres et à tout le peuple qui se trouva avec lui à Jérusalem,
Après qu'il eut reçu les vases du temple du Seigneur qui avaient été emportés du temple, pour les rapporter dans la terre de Juda, le dixième jour du mois de sivan, c'est-à-dire les vases d’argent que Sédécias, fils de Josias et roi de Juda, avait fait faire,
Après que Nabuchodonosor, roi de Babylone, eut pris Jéchonias, les princes et tous les grands, et le peuple du pays, et les eut emmenés enchainés de Jérusalem à Babylone.
Et ils firent dire à ceux de Jérusalem : Nous vous avons envoyé de l’argent ; achetez-en des holocaustes et de l’encens, et faites-en des sacrifices et des offrandes pour le péché, sur l’autel du Seigneur notre Dieu ;
Et priez pour la vie de Nabuchodonosor, roi de Babylone, et pour la vie de Balthasar, son fils, afin que leurs jours soient comme les jours du ciel sur la terre ;
Que le Seigneur nous donne la force, et qu’il éclaire nos yeux pour vivre sous l’ombre de Nabuchodonosor, roi de Babylone, et sous l’ombre de Balthasar, son fils ; que nous les servions longtemps, et que nous trouvions grâce devant eux.
Priez aussi le Seigneur notre Dieu pour nous, parce que nous avons péché contre le Seigneur notre Dieu, et que sa fureur ne s’est point détournée de nous jusqu’à ce jour.
Lisez ce livre, que nous vous avons envoyé pour être lu publiquement dans le temple du Seigneur, en un jour solennel et en un jour favorable ;
Et vous direz : La justice est au Seigneur notre Dieu ; à nous la confusion de notre visage, comme il parait en ce jour à l’égard de tout Juda, des habitants de Jérusalem,
De nos rois, de nos princes, de nos prêtres, de nos prophètes, et de nos pères. »
Job (1, 1-16)
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu