« Alors il se mit en marche, et je le suivis. »
Chant I, verset 136
Dessin de Gustave Doré, gravure sur bois d'Ernest Boetzel.
Planche hors texte imprimée dans L'Enfer de Dante Alighieri, avec les dessins de Gustave Doré. Traduction française de Pier-Angelo Fiorentino, accompagnée du texte italien.
Louis Hachette (Paris), 1861, p. 5.
BnF, Réserve des livres rares, Smith Lesouëf R-6277
© Bibliothèque nationale de France
« Et je lui dis : Poète, je t'en conjure au nom de ce Dieu que tu n'as pas connu, pour que je puisse échapper à ce danger et à d'autres plus graves, conduis-moi là où tu as dit, afin que je voie la porte de saint Pierre et ceux que tu m'as faits si malheureux.
Alors il se mit en marche, et je le suivis. »
Chant I, versets 135-136
 
 

> partager
 
 

> l'image sur Gallica : page1, page2
 
 
 

 
> copier l'aperçu