Roland furieux
Frontispice
Dessin de Gustave Doré.
Planche hors texte imprimée dans Roland furieux, poème héroïque de L'Arioste, traduit par A.-J. du Pays et illustré de 618 dessins par Gustave Doré.
Hachette et Cie (Paris), 1879.
BnF, Réserve des livres rares, Smith Lesouëf R-6551
© Bibliothèque nationale de France
« Je chante les dames, les chevaliers, les combats, les amours, les galanteries, les audacieuses entreprises du temps où les Maures d'Afrique passèrent la mer et firent tant de mal en France, entraînés par la colère et les juvéniles fureurs de leur roi Agramant, qui se vantait de venger la mort de Trojan, sur le roi Charles, empereur romain.
Je dirai, en même temps, de Roland ce qui n'a été dit ni en prose ni en vers : comment l'amour rendit fou et furieux cet homme auparavant réputé si sage. »
Chant I, stances 1-2
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu