Alcine séduit Roger dans son palais enchanté
Chant VII, stance 16 : « Partout en elle un piège est tendu. »
Dessin de Gustave Doré, gravure sur bois de Paul Jonnard.
Planche hors texte imprimée dans Roland furieux, poème héroïque de L'Arioste, traduit par A.-J. du Pays et illustré de 618 dessins par Gustave Doré.
Hachette et Cie (Paris), 1879, p. 67.
BnF, Réserve des livres rares, Smith Lesouëf R-6551
© Bibliothèque nationale de France
« Partout en elle un piège est tendu, soit qu'elle parle, qu'elle rie, qu'elle chante ou qu'elle marche. Il n'est pas surprenant que Roger y soit pris, puisqu'il la trouve si bienveillante à son égard. Ce qu'il a appris d'elle auparavant par le myrte, comme elle est perfide et perverse, ne lui est guère utile. Car il ne peut se figurer que l'astuce ou la trahison puissent s'accorder avec un si ravissant sourire. »
Chant VII, stance 16
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu