Le voyage du duc Astolphe
Chant XV, stance 38 : « Il vit des lions, des dragons gonflés de venin, et d'autres bêtes féroces lui barrer la route. »
Dessin de Gustave Doré, gravure sur bois de Charles Barbant.
Planche hors texte imprimée dans Roland furieux, poème héroïque de L'Arioste, traduit par A.-J. du Pays et illustré de 618 dessins par Gustave Doré.
Hachette et Cie (Paris), 1879, p. 173.
BnF, Réserve des livres rares, Smith Lesouëf R-6551
© Bibliothèque nationale de France
« Il traverse plus d'une plaine, plus d'une montagne et plus d'une vallée. Souvent à la clarté du jour ou dans l'ombre de la nuit, des brigands l'attaquèrent en face ou tombèrent sur lui par derrière ; il vit des lions, des dragons gonflés de venin et d'autres bêtes féroces lui barrer la route, mais il n'avait pas plutôt le cor à la bouche, qu'ils fuyaient de toutes parts épouvantés. »
Chant XV, stance 38
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu