Fou de douleur, Roland erre à travers la France
Chant XIV, stance 13 : « Souvent il lutta avec les ours et les terrassa de ses mains désarmées. »
Dessin de Gustave Doré, gravure sur bois d'Albert Doms.
Planche hors texte imprimée dans Roland furieux, poème héroïque de L'Arioste, traduit par A.-J. du Pays et illustré de 618 dessins par Gustave Doré.
Hachette et Cie (Paris), 1879, p. 303.
BnF, Réserve des livres rares, Smith Lesouëf R-6551
© Bibliothèque nationale de France
« De là, errant par tout le pays, il donnait la chasse aux hommes et aux bêtes sauvages, et courant à travers les bois, il attrapait parfois les agiles chevreuils et les biches légères. Souvent il lutta avec les ours et les sangliers et il les terrassa de ses mains désarmées ; et, dans son affreuse voracité, il engloutit plus d'une fois leur chair avec toute la dépouille. »
Chant XIV, stance 13
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu