Saint-Paul
[St. Paul's from the Brewery Bridge]
Dessin de Gustave Doré, gravure sur bois de Paul Jonnard.
Fumé d'une planche publiée dans London, a Pilgrimage, by Gustave Doré, and Blanchard Jerrold, édition originale anglaise, Grant (London), 1872, p. 131.
Adaptation française, Londres, texte de Louis Énault, Louis Hachette (Paris), 1876.
BnF, département des Estampes et de la Photographie, DC-298 (H)-FOL
© Bibliothèque nationale de France
« Que les habitants de Londres comparent, non sans orgueil à Saint-Pierre de Rome, la métropole du catholicisme, Saint-Paul s'élève sur une légère éminence, presque au centre de la capitale de l'Angleterre. Aperçu de toutes parts, son dôme superbe domine au loin l'océan de maisons qui l'environne. Les chroniqueurs anglais affirment, sans le prouver, que l'église actuelle a été bâtie sur l'emplacement d'un temple païen consacré à Diane, la chaste déesse que la pruderie anglaise peut réclamer pour patronne. Ce qui est plus certain, c'est qu'Ethelbert, roi de Kent, avait construit au même lieu une église en bois, plusieurs fois détruite, aussi souvent restaurée, réduite en cendres par le grand incendie de 1083, et sur les ruines de laquelle Guillaume le Conquérant, à ce moment roi paisible de l'Angleterre et grand bâtisseur d'églises, voulut élever une basilique qui surpasserait en grandeur et en magnificence les plus belles églises du monde. On ne cessa pendant trois cents ans de bâtir, de démolir et de reconstruire ce temple impossible, qui semblait condamné à n'être jamais achevé. » (Énault, p. 235)
 
 

> partager
 
 

> l'image sur Gallica : page1, page2
 
 
 

 
> copier l'aperçu