À la belle étoile
[Asleep under the stars]
Dessin de Gustave Doré, gravure sur bois de Paul Jonnard.
Fumé d'une planche publiée dans London, a Pilgrimage, by Gustave Doré, and Blanchard Jerrold, édition originale anglaise, Grant (London), 1872, p. 179.
Adaptation française, Londres, texte de Louis Énault, Louis Hachette (Paris), 1876.
BnF, département des Estampes et de la Photographie, DC-298 (H)-FOL
© Bibliothèque nationale de France
« Ni les philosophes, ni les philanthropes, ni les hommes politiques de l'Angleterre ne se dissimulent l'étendue et la gravité d'un tel mal [la misère]. Ils se sont efforcés d'y remédier de mille façons, en recourant tour à tour à une expérimentation ingénieuse ou à une résistance énergique. Mais il s'est trouvé que dans tous les cas le prétendu remède n'a été qu'un palliatif insuffisant... La misère augmente, elle déborde, et quand il s'y joint quelque circonstance aggravante, telle qu'une guerre, une épidémie, un chômage forcé, par suite de quelques temps d'arrêt fatal dans la production, peut-être n'est-il pas au pouvoir de la société, constituée comme elle l'est aujourd'hui en Angleterre, de panser tant de plaies, et de guérir des blessures si profondes. Ce paupérisme mortel semble être la conséquence fatale de l'industrie à outrance, et de la concurrence commerciale sans merci que l'Angleterre fait aux autres nations et qu'elle se fait à elle-même. » (Énault, p. 117)
 
 

> partager
 
 

> l'image sur Gallica : page1, page2
 
 
 

 
> copier l'aperçu