Sous les ponts
[Broken down]
Dessin de Gustave Doré, gravure sur bois de Jules Huyot.
Fumé d'une planche publiée dans London, a Pilgrimage, by Gustave Doré, and Blanchard Jerrold, édition originale anglaise, Grant (London), 1872, p. 185.
Adaptation française, Londres, texte de Louis Énault, Louis Hachette (Paris), 1876.
BnF, département des Estampes et de la Photographie, DC-298 (H)-FOL
© Bibliothèque nationale de France
« De plus malheureux encore, incapables de payer ce loyer pourtant si mince n'ont d'autres ressource, pendant les nuits glacées où Londres est comme enseveli sous le brouillard ou sous la neige, que d'errer dans les rues désertes, dans les allées qui longent les parcs, ou sous les arcades qui entourent certaines places. D'autres se disputent un espace insuffisant sur les bancs du Mall et de Bird-cage-Walk autour de Saint-James Park ; la fatigue les prend, le froid les engourdit, ils s'appliquent à eux-mêmes ce proverbe menteur et peu consolant : "qui dort dîne !" et ils s'abandonnent au sommeil, qui leur verse du moins quelques heures d'oubli. Nous en avons rencontré d'autres qui nous ont avoué n'avoir jamais couché que sous les ponts de la Tamise depuis huit à dix ans. » (Énault, p. 113)
 
 

> partager
 
 

> l'image sur Gallica : page1, page2
 
 
 

 
> copier l'aperçu