L'Hydre de Lerne
Lithographie à la plume de Gustave Doré.
Planche de quatre sujets, 34,5 x 25,8 cm
Tiré à part avec la lettre des planches n°7 et 8 publiées dans Les travaux d'Hercule par Gustave Doré
Aubert & Cie (Paris), 1847.
BnF, département des Estampes et de la Photographie, DC-298 (V, 1)-PET FOL
© Bibliothèque nationale de France
« Eurysthée, qui commence à trembler pour son pari, ordonne à Hercule de délivrer la commune de Lerne d'un monstre vulgairement appelé l'hydre, plus redoutable encore que le lion. Enivré de son premier triomphe, Hercule se met en route, faisant le lion sur les trottoirs de toutes les villes qu'il traverse. Arrivé sur la limite de la commune de Lerne, Hercule s'aperçoit qu'il va traverser une contrée fort marécageuse. Plus tard, il s'aperçoit qu'il est envoyé dans des parages fort humides. »
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu