L'Hydre de Lerne
Lithographie à la plume de Gustave Doré.
Planche de quatre sujets, 34,8 x 25,8 cm
Tiré à part avec la lettre des planches n°9 et 10 publiées dans Les travaux d'Hercule par Gustave Doré
Aubert & Cie (Paris), 1847.
BnF, département des Estampes et de la Photographie, DC-298 (V, 1)-PET FOL
© Bibliothèque nationale de France
« Hercule se dégage enfin de ces régions humides tout couvert de plantes marécageuses. Le voici en tête à tête avec l'Hydre redoutable, le monstre prend sans doute l'étranger pour un saule pleureur ou pour un crapaud comme il n'en mange pas souvent. Hercule, qui selon sa bonne habitude unit la force à l'adresse et au courage, réussit à prendre les sept têtes du monstre avec sa lourde massue. Après avoir ainsi tenu le monstre en respect pendant deux jours et deux nuits, Hercule se retire brusquement et abat toutes les têtes d'un violent coup de massue. Toujours en unissant l'adresse à la force. »
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu