L'Hydre de Lerne
Lithographie à la plume de Gustave Doré.
Planche de trois sujets, 34,8 x 25,4 cm
Tiré à part avec la lettre des planches n°11 et 12 publiées dans Les travaux d'Hercule par Gustave Doré
Aubert & Cie (Paris), 1847.
BnF, département des Estampes et de la Photographie, DC-298 (V, 1)-PET FOL
© Bibliothèque nationale de France
« À la vue de leur libérateur, quelques indigènes prennent la fuite croyant avoir à leurs trousses un grand fantôme d'animal. L'aubergiste de Lerne croit voir entrer dans son hôtel un rat de marais de l'immense espèce. Bien plus effrayée fut la femme lorsqu'elle crut entrevoir l'Hydre. »
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu