La Biche de Cyrénée
Lithographie à la plume de Gustave Doré.
Planche de quatre sujets, 34,5 x 25,3 cm
Tiré à part avec la lettre des planches n°27 et 28 publiées dans Les travaux d'Hercule par Gustave Doré
Aubert & Cie (Paris), 1847.
BnF, département des Estampes et de la Photographie, DC-298 (V, 1)-PET FOL
© Bibliothèque nationale de France
« Un fleuve a l'esprit de recevoir les deux aéronautes, tant pis pour la biche ! tant mieux pour Hercule. Se trouvant éloigné de 1000000000 lieues de l'endroit d'où il était parti et voulant, par un moyen quelconque, se procurer assez d'argent pour revenir en voiture et pour manger en route, Hercule profite de la longueur de ses crins et de sa riche capture pour donner au public une représentation extraordinaire. Il s'engage pour une journée dans le bataillon des forts de la halle et gagne en un jour plus que ses émules en un an. Après un voyage heureux, Hercule se prépare à faire une entrée triomphale à la cour d'Eurysthée. »
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu