Hercule et Omphale
Lithographie à la plume de Gustave Doré.
Planche de cinq sujets, 34,5 x 25,4 cm
Tiré à part avec la lettre des planches n°39 et 40 publiées dans Les travaux d'Hercule par Gustave Doré
Aubert & Cie (Paris), 1847.
BnF, département des Estampes et de la Photographie, DC-298 (V, 1)-PET FOL
© Bibliothèque nationale de France
« Eurysthée, enfin, se confessa vaincu et paya royalement la bouteille de bière pariée... Et le tueur de monstres se reposa. Junon, furieuse de voir Hercule triompher de tous ses ennemis, pria l'amour de la venger. Ce dieu inspire à Hercule la plus violente passion pour Omphale, reine de Lydie. Le héros va se proposer à la reine pour nourrice du nouveau-né. La reine, qui voit en lui une femme d'un beau sang, accepte les propositions. Dès les premiers jours, la soi-disant nourrice se plaint de palpitations de cœur et donne sa démission. Elle échange son rôle contre celui de fileuse dans la chambre royale. On comprend pourquoi. »
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu