Hercule et Déjanire
Lithographie à la plume de Gustave Doré.
Planche de cinq sujets, 34,3 x 24,9 cm
Tiré à part avec la lettre des planches n°41 et 42 publiées dans Les travaux d'Hercule par Gustave Doré
Aubert & Cie (Paris), 1847.
BnF, département des Estampes et de la Photographie, DC-298 (V, 1)-PET FOL
© Bibliothèque nationale de France
« Mais la barbe repoussait. Les domestiques qui osèrent lui en faire l'observation durent se contenter de cette réponse. Cependant, pour éviter tout désagrément, la nourrice embarrassée de son rôle, s'échappa furtivement, emportant sur son cœur une mèche de cheveux de sa bien-aimée. Il s'est servi avec discrétion. Et de ce pas il va chercher une querelle d'Allemand au fleuve Achéloüs, sous prétexte qu'il a une jolie femme. Après avoir pourfendu son adversaire, Hercule va droit à Déjanire, la console en lui promettant une foule de belles choses. »
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu