« Son imagination se remplit de tout ce qu'il avait lu. »
Tome I, chapitre I
Dessin de Gustave Doré, gravure sur bois d'Héliodore Pisan.
Planche hors texte publiée en frontispice de L'ingénieux hidalgo Don Quichotte de la Manche de Miguel de Cervantes Saavedra avec les dessins de Gustave Doré.
Traduction de Louis Viardot, Hachette (Paris), 1863.
BnF, Réserve des livres rares, Smith Lesouëf R-6275
© Bibliothèque nationale de France
« Enfin, notre hidalgo s'acharna tellement à sa lecture, que ses nuits se passaient en lisant du soir au matin, et ses jours, du matin au soir. Si bien qu'à force de dormir peu et de lire beaucoup, il se dessécha le cerveau, de manière qu'il vint à perdre l'esprit. Son imagination se remplit de de tout ce qu'il avait lu dans les livres, enchantements, querelles, défis, batailles, blessures, galanteries, amour, tempêtes et extravagances impossibles ; et il se fourra si bien dans la tête que tout ce magasin d'inventions rêvées était la réalité pure, qu'il n'y eut pour lui nulle autre histoire plus certaine dans le monde. »
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu