« Ami Sancho, plus nous avançons, plus la nuit se ferme. »
Tome II, chapitre VIII
Dessin de Gustave Doré, gravure sur bois d'Héliodore Pisan.
Gravure sur bois, 19,7 x 24,6 cm
Fumé d'une planche hors texte publiée dans L'ingénieux hidalgo Don Quichotte de la Manche de Miguel de Cervantes Saavedra avec les dessins de Gustave Doré.
Traduction de Louis Viardot, Hachette (Paris), 1863. Tome II, p. 52.
BnF, Réserve des livres rares, Smith Lesouëf R-6275
© Bibliothèque nationale de France
« Don Quichotte lui dit :
– Ami Sancho, plus nous avançons, plus la nuit se ferme ; elle va devenir plus noire qu'il ne faudrait pour qu'avec le point du jour nous puissions apercevoir le Toboso. C'est là que j'ai résolu d'aller avant de m'engager dans aucune aventure ; là je demanderai l'agrément et la bénédiction de la sans pareille Dulcinée, et avec cet agrément, je pense et crois fermement mettre à bonne fin toute périlleuse aventure ; car rien dans cette vie ne rend plus braves les chevaliers errants que de se voir favorisés de leurs dames. »
 
 

> partager
 
 

> texte intégral sur Gallica
> l'image sur Gallica : page1, page2
 
 
 

 
> copier l'aperçu