Portrait de Gustave Doré
Lithographie d'Adolphe Lafosse d’après une photographie de Nadar, 1868.
BnF, département des Estampes et de la Photographie, N2 G. Doré
© Bibliothèque nationale de France
« Hauteville-House, 18 décembre 1866.

Jeune et puissant Maître,
Je vous remercie. Ce matin, à travers une tempête digne d'elle, votre magnifique traduction des Travailleurs de la Mer m'est arrivée.
Vous avez tout mis dans ce tableau : le naufrage, le navire, l'écueil, l'hydre et l'homme. Votre pieuvre est épouvantable, et votre Gilliat est grand. C'est là une belle page ajoutée à votre in-folio d'œuvres charmantes et terribles.
Ce spécimen splendide de mon livre exige le reste. Dieu, vous et l'éditeur le voulant, il est certain que cela sera. Je serai pour vous l'occasion d'un monument de plus.
Je vous envoie mes applaudissements et, en remerciement, mes effusions les plus cordiales. 

Victor Hugo »
 
Lettre de Victor Hugo à Gustave Doré, citée dans La vie et les œuvres de Gustave Doré, d'après les souvenirs de sa famille, de ses amis et de l'auteur de Blanche Roosevelt, 1887, p. 221-222.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu