« J'entendis qu'on me disait : "Prends garde où tu marches." »
Dante et Virgile dans le neuvième cercle de l’Enfer
Gustave Doré (1832-1883), 1861.
Huile sur toile, 315 x 450 cm
Signé en bas à droite : « Gv Doré »
Bourg-en-Bresse, Musée du monastère royal de Brou
© Photo Hugo Maertens, Bruges
Réalisée en même temps sur l'illustration de l'Enfer de Dante, cette grande toile est très proche de certaines gravures représentant les supplices du froid éternel décrits dans le neuvième cercle. La couleur bleu-vert et la lumière irradiée par des glaçons à la surface de l'eau gelée donnent à la scène toute sa puissance surnaturelle. L'horreur en est accentuée par la présence de sordides détails réalistes.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu