« Il me regarda un peu et me demanda avec dédain : Quels furent tes ancêtres ? »
Chapitre X, versets 41-12
Dessin de Gustave Doré, gravure sur bois d'Héliodore Pisan.
Planche hors texte imprimée dans L'Enfer de Dante Alighieri, avec les dessins de Gustave Doré. Traduction française de Pier-Angelo Fiorentino, accompagnée du texte italien.
Louis Hachette (Paris), 1861, p. 48.
BnF, Réserve des livres rares, Smith Lesouëf R-6277
© Bibliothèque nationale de France
« J'avais déjà tourné mes yeux vers lui, et il dressait la poitrine et le front comme s'il eût eu l'enfer en grand mépris. Mais mon guide, d'une main prompte et hardie, me poussa vers lui à travers les sépultures, en disant : « Que ton langage soit net. » Dès que je fus au pied de sa tombe, il me regarda un peu, et me demanda avec dédain : « Quels furent tes ancêtres ? » Moi qui ne désirais que de lui obéir, je ne lui cachai pas ce qu'il demandait, et je lui découvris tout. Alors il releva un peu les sourcils, et il dit : « Tes aïeux furent terriblement contraires à moi, à mes ancêtres et à mon parti ; aussi les ai-je bannis par deux fois. »
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu