arrêt sur

Les usages

Images pieuses et d'objets de piété
Mystères chrétiens

Usages savants

Miroir de l'humaine salvation
Le texte biblique est souvent un texte énigmatique, le temps a rendu obscurs les noms et les lieux, les prophéties parlent un langage voilé. C'est pourquoi dès les premiers siècles du christianisme l'interprétation de la Bible occupe une place importante dans la dévotion chrétienne. Tout au long du Moyen Âge le commentaire biblique va demeurer le sujet littéraire prédominant.
Les premiers grands commentateurs, les "Pères de l'Église", Jérôme, Ambroise, Augustin, Grégoire (fin du IVe siècle - fin du VIe siècle) cherchent dans l'Ancien Testament l'annonce et la confirmation du Nouveau. Ils s'appuient dans leurs interprétations sur quatre niveaux de lecture : littérale, allégorique, morale et anagogique ou mystique. Souvent, dans les manuscrits du haut Moyen Âge, la distinction à l'encre rouge entre le texte biblique et le commentaire disparaît au fil des pages, car l'idée prédomine qu'un guide faisant autorité est nécessaire pour entrevoir le sens caché des mots de la Bible : c'est par la médiation des saints que l'accès au texte divin est rendu possible.
 
L'exégèse de saint AugustinBible latine avec la glose ordinaire
 
À partir du XIIe siècle, en Europe, le savoir livresque sort des cloîtres, les universités se développent, on commence à voir apparaître des bibles glosées à l'intérieur desquelles le texte est cette fois isolé graphiquement des commentaires déployés tout autour dans des écritures de plus petit module, signe d'un nouvel intérêt pour la pureté du texte. Peu à peu, on se passera des commentaires pour se concentrer sur le seul texte biblique auquel on ajoutera simplement l' "Interprétation des noms hébreux".

Apprentissages et usages croyants

Psaumes de David mis en rime
Alphabet pour enfantsCatéchisme pour enfants
 
Apprentissages et usages croyants sont étroitement associés dans la tradition chrétienne. Il s'agit d'une part de mieux comprendre les textes, leurs origines, leur signification, d'autre part de les mémoriser pour progresser sur le plan spirituel et pour en recevoir des éléments d'édification morale. Si l'exégèse des Pères et la glose médiévale étaient réservées à une minorité savante, en revanche, la liturgie, par les psaumes notamment, permet à chaque fidèle de s'imprégner de l'Écriture ; quant au catéchisme – qu'il soit catholique ou protestant –, destiné aussi aux simples fidèles et en premier lieu aux enfants, il consacre le triomphe du dogme sur le texte biblique.