De la Crucifixion à la Résurrection
Reliure du premier évangéliaire de la Sainte-Chapelle
Paris, peu avant 1248
Argent repoussé et doré, argent doré et repoussé sur fond doré sur ais de bois, 38,5 x 27 cm
BNF, Manuscrits, latin 8892
Livres fondateurs du christianisme, les Évangiles font partie des textes bibliques lus pendant la messe. Ces lectures sont choisies dans l'un ou l'autre des quatre Évangiles en relation avec le sens des différentes fêtes de l'année liturgique. À partir du VIIIe siècle, elles sont regroupées dans des évangéliaires, manuscrits de grand luxe conservés dans les trésors des églises. Destiné à la chapelle que saint Louis décide en 1239 de fonder à Paris afin d'y abriter les reliques de la Vraie Croix, le premier évangéliaire de la Sainte-Chapelle a conservé sa reliure du XIIIe siècle, témoin du talent exceptionnel des orfèvres parisiens de cette époque. En illustrant au plus près le récit des évangiles, ces artistes ont matérialisé dans l'argent doré l'un des points les plus marquants du dogme chrétien, le sacrifice de Jésus sur la Croix, puis sa résurrection évoquée ici par la sortie du tombeau, thème qui n'est traité de façon aussi directe qu'à partir du XIIIe siècle. Dans le registre supérieur de la Crucifixion, deux anges portent la lune et le soleil, allusion aux troubles météorologiques du Vendredi saint, symbole des deux natures, divine et humaine, de Jésus, ou encore réminiscence de croyances païennes.
 
 
 
Ces images sont disponibles dans la Banque d'images.
Vous pouvez en commander une reproduction.
En payant en ligne, vous bénéficiez du service rapide.
Ajoutez les images à votre panier.
 
commander
 
 
commander